L’ÉLEVAGE DES LAPINS

La préparation des reproducteurs
La reproduction est l’activité primordiale de l’élevage du lapin de chair. Une bonne maitrise de cette étape permet d’espérer une production optimale. Il n’y a pas de cycles sexuels réguliers chez la lapine. C’est le transfert dans la cage du mâle et le choc nerveux causé par la saillie qui déclenchent les sécrétions hormonales à l’origine de l’ovulation. Celle ci est possible en principe à tout moment sauf pendant la période de gestation.

En attendant la première saillie 
Elevez les jeunes lapins dans le même local, pour accélérer la maturité sexuelle des lapines.

1 Le logement doit être individuel pour les mâles dès l’âge de 3 mois, avec un éclairement moyen régulier sur la journée de 8 heures. Les lapines isolées dans des cages individuelles dès la onzième semaine, sont soumises au même rythme d’éclairage, sauf pendant les quatre jours qui précèdent la présentation au mâle. Il faut alors passer à 16 heures d’éclairement par jour. Ce changement stimule l’acceptation de l’accouplement.

2 La nourriture, jusqu’à l’âge de trois mois, est donnée à volonté, que vos futurs reproducteurs proviennent de votre élevage ou qu’ils soient achetés. Employez un aliment complet de type « engraissement », pas trop riche en protéines. Au-delà de cette période, rationnez les espèces qui ont tendance à « faire du gras ». Arrêtez ce régime forcé une semaine avant la saillie.
La saillie

3 Le jeune mâle doit avoir entre 4 mois et demi et 5 mois pour une première expérience. La lapine peut être saillie dés l’âge de quatre mois. Amenez toujours la femelle dans la cage du lapin et surveillez le bon déroulement des opérations pour retirer la femelle au moindre affrontement ou si elle refuse le chevauchement. Un mâle ne doit pas être utilisé plus de 3 à 4 fois par semaine et pas plus de 2 à 3 fois par jour, avec une activité plus réduite à la fin de l’été. Notez sur la fiche du mâle et sur celle de la femelle la date de la saillie et l’identité du reproducteur conjoint.

La gestation
La gestation dure 31 jours en moyenne chez la lapine. Elle est déterminée par la palpation de la mère 12 à 14 jours après la saillie.

L’installation de la future mère
Trois ou quatre jours avant l’accouchement, installez la boite à nid avec des copeaux ou de la paille.

L’alimentation
La lapine est rationnée pendant toute la gestation mais nourrissez-là à volonté dès le début de la lactation car ses besoins sont multipliés par quatre.

La mise bas
Quelques jours avant, la femelle s’active dans la boite à nid. Elle arrange la paille avec agitation. Elle s’épile le ventre. La mise bas a lieu la nuit, sans intervention de l’éleveur. Vérifiez le lendemain que tous les jeunes sont vivants et bien couverts par les poils dans le nid. Le froid est une des causes principales de mortalité.

Les accidents possibles
La mère peut refuser le nid et mettre bas sur le sol. Elle peut tuer ses petits et les manger. Cela est du à un manque d’eau de boisson, à une frayeur ou au caractère de la mère  (dans ce cas, reformez-là). L’abandon de la portée résulte souvent d’un manque de lait ou d’un environnement trop froid.

Le rythme de reproduction
Après la mise bas, l’éleveur se pose souvent la question du délai à respecter avant de représenter la femelle au mâle. Trois possibilités existent:

Le rythme extensif: la nouvelle saillie intervient après le sevrage des lapereaux. Cette méthode limite beaucoup la productivité de l’élevage.

Le rythme semi-intensif: la saillie est effectuée environ 10 à 15 jours après la mise bas.

Le rythme intensif: il tient compte de la physiologie particulière des lapines qui sont amenées au mâle 24 à 36 heures après la mise bas. Ce procédé est à réserver aux éleveurs expérimentés.
Un avis: adaptez le rythme des reproductions en fonction des saisons, de l’importance de la portée qui vient de naitre, de l’âge et de la condition physique de la femelle et de vos besoins en matière de production de lapin de chair.

Le conseil: Pour savoir si votre lapine est pleine, faites une palpation du ventre de la mère. Pour cela, elle doit être posée sur le sol et calme. Passez votre main doucement le long de l’abdomen de la lapine, entres ses cuisses arrières. Vous devez sentir des petites protubérances qui correspondent aux fœtus.

L’élevage des jeunes
Il est conseillé de réduire les portées d’une douzaine environ à 8 ou 9 lapereaux par mère. Les jeunes excédentaires sont souvent bien adoptés dans les trois jours qui suivent la mise bas par des femelles moins prolifiques. Faites toujours adopter des lapereaux de poids et d’âge correspondants. La lapine produit beaucoup de lait, l’unique nourriture des jeunes jusqu’au 20ème jour. Les jeunes tent une fois par jour, en général tôt le matin. Si vous observez une agitation chez les jeunes dans la journée, vérifiez l’état des mamelles de la lapine.

Surveillance des lapereaux
Dans les premiers jours, la température du nid doit rester entre 30 et 35 °C. Visitez le nid tous les jours tout en maintenant la portée dans le plus grand calme. Les abreuvoirs sont accessibles pour les jeunes à partir de l’âge de 18 jours.

Le sevrage
C’est la période pendant laquelle les lapereau cessent de s’alimenter avec le lait de leur mère pour manger des aliments solides. Elle intervient entre le 27ème et le 35ème jour après la mise bas. On qualifie le sevrage de « brutal » car l’opération est réalisée en une seule fois. Placez la lapine dans une cage propre individuelle et les petits lapins dans le local d’engraissement à raison de 6 à 8 pour une cage d’un demi mètre carré.

L’engraissement
C’est l’étape qui intervient juste après le sevrage. Elle ne pose pas de problème particulier pour l’éleveur qui ne doit pas pour autant négliger les soins à donner aux jeunes lapins et les mesures strictes d’hygiène. Évitez une densité d’animaux trop élevée dans les cages, cause de mortalité. Le local peut être faiblement éclairé mais toujours avec un rythme régulier, à raison de quelques heures par jour. En général, on tue ou on vend les jeunes lapins quand ils atteignent un âge compris entre 75 et 90 jours.

Le conseil: Après le sevrage, profitez du transfert des lapereaux pour les examiner avec soin, un par un. Vérifiez également l’état des mamelles de la lapine. Si elles sont gonflées et dures, il y a un risque de mammite. Il faut alors appliquer une pommade antiseptique ou faire appel à un vétérinaire.

10 Règles d’or pour l’élevage des lapins
En matière d’élevage du lapin, il y a quelques principes fondamentaux connus à respecter mais il existe encore de nombreux progrès à réaliser. Pour mettre toutes les chances de votre côté et réussir sans problème cette activité exigeante mais relativement simple, suivez les quelques règles obligatoires suivantes:

1 Adapter le nombre de lapins que vous souhaitez produire à votre disponibilité en temps et en argent

2 Prévoyez un habitat confortable bien isolé et tempéré, à l’abri de la pluie, de l’humidité excessive et des bruits violents.

3 Donnez un éclairement maximal pour les cages des mères lapines et une exposition lumineuse plus réduite pour les jeunes à l’engraissement.

4 Entretenez en permanence une hygiène parfaite des clapiers et du petit matériel utilisé en les nettoyant et en les désinfectant le plus régulièrement et fréquemment possible.

5 Distribuez une alimentation saine, équilibrée, bien rationnée et renouvelée quotidiennement à des heures régulières.

6 Donnez en permanence à votre lapin une eau propre, changée quotidiennement et fournie en quantité toujours satisfaisante.

7 Pensez constamment à protéger vos lapins contre les maladies et les parasites nombreux qui les menaces quotidiennement.

8 Tenez un journal où vous notez au jour le jour toutes les opérations effectuées, les soins que vous apportez, le type d’alimentation que vous leur donnez et toutes les informations qui vous sembles essentielles.

9 Pour chaque femelle et chaque mâle, établissez une fiche individuelle où vous consignez la race, la date de naissance, les origines, les dates de saillie, les naissances avec le nombre de petits à la naissance et au sevrage. Vous pouvez également tenir une fiche par portée de lapereaux qui doit comporter le nombre d’animaux sevrées avec leur poids.

10 Établissez un planning sur lequel vous regrouperez toutes les opérations quotidiennes et les travaux occasionnels à effectuer.

Elevage cunicole : Vente d'accessoires et materiels pour eleveurs (cages, couveuses, eleveuses, abreuvoirs...)

Couveuses | Eleveuses | Pigeonniers | Poulaillers | Abreuvoirs | Alimentation pour animaux | Ventes Lapins pour elevage | vente oeufs de caille en barquettes | Barquettes oeufs | vente cages pour lapins | Vente cages pour cailles |
Volires | Cages rongeurs | Clapiers | Caisses de transport | Mangeoires | Matriel pour cailles | Matriel pour lapins
Matriel pour pigeons | Matriel pour poules| aviculture maroc | cuniculture maroc | coturniculture maroc | Conseils pour leveurs